miegge2

Madame, Monsieur,
Chers adhérents,

A l’heure où notre pays est en passe de reprendre progressivement son activité économique, mais aussi des activités non classées comme essentielles depuis deux mois, nous revenons vers vous pour vous informer de notre actualité associative. J’ai conscience, en tant que présidente du conseil d’administration d’avoir été peu présente auprès de vous pendant cette période de confinement, très démunie face aux événements, mais je sais que nos enseignants ont maintenu le contact avec vous autant que possible.

Nous avons hier reçu les instructions du Pôle universitaire concernant la reprise de nos activités :
- le secrétariat de l’UTL sera de nouveau ouvert à partir du 25 mai, mais de manière restreinte (de 10h à 12h et de 14h à 15h). Dans un premier temps, nous ne pourrons pas vous accueillir physiquement, en attendant de nouvelles instructions. L’accueil se fera donc par téléphone, courriel et courrier : n’hésitez pas à contacter Carine ou Julie qui vous répondront volontiers… dans la mesure de leurs capacités et des nôtres à anticiper l’avenir…
- nous ne pourrons pas reprendre les cours, ateliers, conférences avant le mois de septembre 2020.
- nous vous préciserons les conditions et procédures de réinscription pour l’année prochaine, d’ici la fin du mois de mai.

L’UTL, comme toute association, vit par et pour ses adhérents. Nos actions n’ont de sens que si elles répondent aux besoins, aux attentes, aux désirs de nos membres, qui assurent par ailleurs l’essentiel de nos ressources.
Les efforts entrepris ces dernières années pour revenir à l’équilibre financier risquent d’être mis à mal par la pandémie de coronavirus et impacter sérieusement notre avenir.

C’est pourquoi, nous faisons appel à la solidarité de nos adhérents, en espérant que cette sollicitation sera bien reçue.
Si vous désirez aider l'UTL, vous disposez de plusieurs possibilités :
- En premier lieu, ce qui est essentiel pour la poursuite de nos activités, c'est de nous rester fidèles, de vous réinscrire pour l'année universitaire 2020/2021, et le cas échéant d'inciter vos proches et connaissances intéressés à nous rejoindre.
Pour rassurer ceux qui appréhenderaient de participer à des activités collectives en salles à la prochaine rentrée, sachez que nous prendrons toutes les dispositions utiles, en conformité avec les recommandations nationales, pour garantir la sécurité sanitaire de nos adhérents.
- En second lieu, si vous participiez à des cours qui n'ont pu s'achever en raison du confinement, nous prendrons contact avec vous, de manière individuelle, dans la semaine du 25 au 29 mai, afin de vous proposer soit un report de ces cours (mais ce ne sera, hélas, pas toujours possible), soit de vous informer de leur annulation définitive.
Dans la seconde hypothèse, bien que l'arrêt des enseignements ne soit pas de notre responsabilité, vous pouvez en réclamer le remboursement au prorata des heures non assurées. Cependant, pour venir en aide à l'UTL, vous pouvez également renoncer à votre créance, et la transformer en don défiscalisable.
Pour mémoire, L’UTL est une association reconnue d’utilité publique, et donc habilitée à recevoir vos dons, lesquels ouvrent droit à une défiscalisation.
Un exemple est plus parlant qu’une longue explication : vous donnez 150 €. Immédiatement, vous pouvez déduire 37,50 €, sous forme de carte cadeau, du montant des cours auxquels vous vous inscrivez, et ensuite vous pourrez déduire 100 € de vos impôts sur le revenu. Au final, vous n’aurez réellement dépensé que 12,50 €. Et si besoin, l’encaissement du don peut être fractionné ou différé. Disons tout de suite, qu’il n’y aucune pression de notre part, et que nous communiquons simplement sur une opportunité que beaucoup connaissent mal.

Le collectif des adhérents est notre force, nous restons confiants dans l’avenir, et forts de votre soutien et de votre fidélité, le conseil d'administration œuvrera à l'amélioration et au développement de notre université.

En vous remerciant de votre attention,
Très cordialement,
Pour le Conseil d’administration, Christine Miegge