par Raphaëlle Faure, mélomane et Docteur ès lettres